France : Paris propose au CIO l'intégration de quatre nouveaux sports dont le breakdance dans les JO 2024

xinhua 2019-02-22 13:03:42
Comment
Share
Share this with Close
Messenger Messenger Pinterest LinkedIn WeChat

Photo:Johnny Fidelin/VCG

Photo:Johnny Fidelin/VCG

Le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a annoncé ce jeudi qu'il proposerait quatre sports supplémentaires dont le breakdance, une proposition qui doit encore être validée par le Comité international olympique (CIO).

"Nous avons pour cela fait le choix de proposer au CIO quatre sports spectaculaires, résolument tournés vers la jeunesse, avec une forte dimension créative et qui s'inscrivent pleinement dans notre vision. Nous avons la conviction que le breakdance, l'escalade, le skateboard et le surf vont contribuer à renforcer notre projet. Ils sont le reflet de l'identité de Paris 2024", a déclaré Tony Estanguet, président du Comité d'organisation des Jeux Paris 2024, lors de la conférence de presse organisée à Paris la Défense Arena.

Le CIO devrait donner sa décision en décembre 2020.

Le breakdance n'a pas encore été intégré aux Jeux olympiques d'été, mais il faisait partie des sports en lice aux Jeux olympiques de la jeunesse d'été à Buenos Aires l'année dernière.

"Le breakdance est une opportunité fantastique pour être en phase avec l'histoire que Paris 2024 veut raconter. Nous voulons que ces Jeux soient liés à la créativité, à la jeunesse, plus urbains et davantage hors des stades", a indiqué M. Estanguet à Xinhua.

"Pour toutes ces raisons liées également à la place centrale de la culture et de l'art à Paris, nous pensons que le breakdance est une opportunité fantastique de dialoguer avec cette nouvelle génération", a-t-il expliqué.

Concernant l'organisation des épreuves, le breakdance comporterait deux épreuves, 32 athlètes (16 femmes et 16 hommes). Il y aurait également quatre épreuves d'escalade avec 72 athlètes (36 femmes et 36 hommes), quatre épreuves de skateboard avec 96 athlètes (48 femmes et 48 hommes) et enfin deux épreuves de surf avec 48 athlètes (24 femmes et 24 hommes).

Le skateboard, l'escalade et le surf font déjà partie du programme des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. "Il s'agit d'un pas en avant important dans notre ambition d'organiser des Jeux olympiques uniques", a souligné M. Estanguet.

"Dès le début, notre objectif était de proposer des jeux qui auraient un impact et créeraient un effet de surprise. C'est pourquoi nous avons choisi de présenter au CIO quatre sports aussi créatifs que spectaculaires, orientés vers la jeunesse (...) ", a-t-il ajouté.

Pour la première fois dans l'histoire des JO, Paris 2024 va également donner la possibilité à chacun de participer à une épreuve grand public comme le marathon, sur le même parcours et dans les mêmes conditions que les athlètes olympiques.

"Plusieurs formats de courses seront proposés pour permettre à chacun, quel que soit son niveau sportif, de vivre l'expérience unique des Jeux Olympiques. Paris 2024 étudie actuellement avec le CIO et les Fédérations internationales la possibilité d'ouvrir à d'autres sports les épreuves grand public dans le cadre des Jeux", a précisé le comité d'organisation de Paris 2024.

Paris 2024 souhaite explorer de nouveaux champs avec les sports connectés. Le cyclisme ou l'aviron proposent déjà des épreuves connectées qui permettent à chacun de produire les mêmes efforts, en temps réel, que les athlètes en compétition. "Ces nouvelles pratiques, par leur dimension compétitive et leur caractère innovant, traduisent la volonté de Paris 2024 d'engager la plus grande communauté d'acteurs autour des Jeux", selon le comité.

Partager

Articles les plus lus